Une maison de retraite ? Ah non certainement pas ! C’est pour les personnes qui ont besoin d’être assistées. On est toujours après vous, vous n’avez plus votre liberté, c’est déprimant ! Il n’y a aucune comparaison à faire, ça n’a rien à voir avec Les Résidentiels. Dans une maison de retraite, il y a des heures fixes pour se coucher et se lever. J’irai quand je n’aurai plus le choix. Ici, vous gardez votre autonomie, le personnel est attentionné, il vous respecte et vous aide si vous en faites la demande. 

Marie-Thérèse Chauvet et Emilia Asselin, résidentes - Les Résidentiels de Tonnay-Charente

Honnêtement, je me sens bien ici. Je peux conserver mes petites habitudes et je suis rassurée car lorsque je sors de mon appartement, je sais que je vais rencontrer quelqu’un. Aux Résidentiels, je me suis construite une vie et j’ai conservé une grande partie de mon indépendance. Ici, je fais ce que je veux quand je le veux. J’avais besoin de tranquillité et de quiétude mais pas de silence absolu. 

Mme Gaudin, résidente - Les Résidentiels de St Sulpice de Royan

Je recherchais en priorité la sécurité, la convivialité… Et me faire servir (rires). Je souhaitais éviter tous les petits tracas du quotidien ! La sécurité a été le point déterminant dans mon choix de venir aux Résidentiels. J’avais bien la téléalarme à domicile, mais sans la présence lorsque l’on appelle. Ici, j’ai déjà pu expérimenter l’intervention immédiate du personnel et je me sens pleinement rassurée.

Mme Eveillard - Les Résidentiels de Saint Brévin

Le restaurant est lumineux et joliment décoré. C’est convivial, on y est accueilli par une douce ambiance musicale. Côté cuisine, les chefs nous mijotent de bons produits locaux qu’ils travaillent avec amour et créativité. Le temps du repas est toujours un plaisir ! C’est le moment des rencontres, des bavardages, et surtout des plaisirs de la table avec des assiettes gourmandes. Merci aux Résidentiels pour ces beaux moments partagés !

Mme Guillot - Les Résidentiels des sables d'Olonne